Un projet au service de la photographie

Initié par la Région Hauts-de-France en collaboration avec les Rencontres d’Arles, l’Institut pour la photographie marque la détermination de la Région à ancrer l’image dans un territoire à forte identité culturelle, en la dotant d’une institution de référence internationale dans le domaine de la photographie.

L’Institut est conçu comme un lieu de ressources, de diffusion, d’échanges et d’expérimentations afin de développer la culture photographique auprès du grand public et de soutenir la recherche et la création.

Son programme est fondé sur la complémentarité et l’interactivité de cinq axes principaux : conservation, diffusion, transmission artistique et culturelle, soutien à la recherche et à la création, édition.


Après trois ans de préfiguration et trois programmations d’expositions en 2019, 2020 et 2021, l’Institut pour la photographie marque une étape cruciale dans son développement notamment grâce à l’arrivée en 2021 de ses trois premiers fonds d’archives de figures majeures de la photographie française.

L’Institut pour la photographie a accueilli en 2021 trois fonds d’archives de figures majeures de l’histoire de la photographie : Bettina Rheims, Jean-Louis Schoellkopf et Agnès Varda.

Ces trois premiers fonds rendent compte de la diversité des domaines d’activité de la photographie selon des approches esthétiques bien distinctes, et de son évolution technique depuis l’argentique jusqu’au numérique. Ces archives constituent plus généralement une ressource importante pour l’étude critique de notre société des années 1940 jusqu’à nos jours.

Parallèlement, la bibliothèque de l’Institut, ouverte gratuitement au public, deviendra une des dix références mondiales pour l’histoire de l’édition photographique grâce à la donation de plus de 26 000 ouvrages de la collection privée de Lucien Birgé.

Cette bibliothèque exceptionnelle, constituée depuis une quarantaine d’années, rassemble des ouvrages monographiques, thématiques et de nombreux livres d’artistes à l’échelle internationale dont une importante section dédiée à la photographie japonaise. La diversité des approches représentées sur toute l’histoire de l’édition photographique du XIXe siècle jusqu’à aujourd’hui offre un vaste champ d’exploration du livre photographique.

L’Institut pour la photographie occupe temporairement les locaux de son futur bâtiment, voué à être transformé suite à un ambitieux projet architectural.

Les architectes retenus sont Berger & Berger, la maitrise d’œuvres est pilotée par la Région Hauts-France.


DIFFUSION – Contribuer au rayonnement de la photographie

La programmation des expositions mettra en avant la diversité des usages et des formes de la photographie, son histoire incluant ses développements actuels et futurs, avec une attention particulière pour les nouvelles approches et la création contemporaine.

CONSERVATION – Préserver, transmettre, valoriser

L’Institut a vocation à accueillir sous forme de dépôts ou de donations les archives des grandes figures de la photographie actives sur le territoire national. Les fonds, préservés dans leur intégrité matérielle et intellectuelle, bénéficieront d’un traitement de conservation matériel spécifique et seront valorisés dans des projets d’expositions et de publications.

SOUTIEN A LA RECHERCHE – Ouvrir de nouvelles perspectives à la création

Le programme de recherche de l’Institut vise à développer et croiser des approches diverses autour de la photographie – histoire de la photographie, anthropologie des images, études visuelles et recherche en arts plastiques. Quatre bourses annuelles sont allouées pour le temps de la recherche sur une thématique donnée.

TRANSMISSION ARTISTIQUE ET CULTURELLE – Sensibiliser à l’image photographique

L’Institut pour la photographie privilégie une démarche collaborative hors-les-murs afin de développer l’éducation artistique et la culture visuelle sur le territoire. Un programme de formation et d’encadrement sera mis en place pour les acteurs des champs culturel, éducatif et social afin d’initier un plus large public à la lecture critique de l’image photographique.

EDITION – Valoriser le livre comme objet

L’Institut pour la photographie a vocation à développer une activité dans le domaine de l’édition. Une bibliothèque de référence sur l’histoire de l’édition photographique et une librairie spécialisée constitueront des ressources pour tous les publics.